Actualités Moreana Gazette Thomas More Thomas More Amici Thomae Mori Librairie



Qui sommes-nous ?


Dallas CTMS Nov 2016


Bruges 2016 - SCSC
  • Littérature et Géographie
  • Mirroirs et Images d'Utopie
  • Spiritual Masters
  • Traduire l'Utopie
  • Utopie et Tristesse du Christ
  • Margaret Roper et Erasme


  • Berlin 2015 - RSA
  • 16th and 17th Utopias
  • More and Publishing (I)
  • More and Publishing (II)
  • Humanism and spirituality


  • New York 2014 - RSA
  • Présentation
  • Géographie et Utopies I
  • Géographie et Utopies II
  • Géographie et Utopies III
  • More face à son temps
  • Connexions intertextuelles
  • More Circle I
  • More Circle II
  • Allocution à St Bart


  • Washington DC 2014 - TMS
  • Washington DC 2014


  • Paris 2012 - Amici Thomae Mori
  • Paris 2012 - Enregistrements


  • Autres Congrès
  • Montréal 2011
  • Venise 2010
  • Dallas 2008
  • Liverpool 2008


  • 2016 - avec M-C Phélippeau
    2013 - M-C P à Boulogne


    Thomas More à la radio


    Liens Web
    Contact


    L’Utopie sur le chemin spirituel de Thomas More


                          Xavier de Bengy, Independent Scholar

                  Cette communication explore la place de l’Utopie dans le chemin spirituel de Thomas More. More est-il par étape, le philosophe humaniste auteur de l’Utopie, puis l’homme politique, et enfin un saint durant son emprisonnement ? L’Utopie a déjà une forte connotation spirituelle et More a vécu ce qu’il propose dans l’Utopie. Qu’est ce qui rend les propositions de l’Utopie réalisables ? Probablement la perspective de La tristesse du Christ où l’on retrouve de nombreux thèmes chers à Thomas More comme en écho de l’Utopie. Le Dialogue du Réconfort nous montre le chemin et la Passion du Christ une possible conséquence. Une abnégation personnelle est nécessaire, d’où nait une liberté qui permet d’œuvrer pour le bien commun. Il devient nécessaire d’accepter l’homme pécheur, sans accepter le péché. Prudence et gradualité sont aussi nécessaires pour avancer vers une société plus juste. C’est vrai dans l’Utopie comme dans la relation du Christ avec ses Apôtres, que développe la Tristesse du Christ. Les idées de l’Utopie, source de l’action chez Thomas More, et la perspective de la Tristesse du Christ, condition de leur réalisation, permettent de rentrer dans un mouvement de balancier entre les deux, pour trouver la source et l’aboutissement d’un réel investissement dans le bien commun. Thomas More a mis sa capacité de discernement au service du bien commun en se détachant du monde, à l’exemple du Christ, réalisant l’Utopie. Cela l’a conduit sur le chemin de la croix comme consolation, vivant la Tristesse du Christ comme un témoignage.


    Ecoutez Xavier de Bengy (17,49 Mo )